Les Crustacés

Crevette

Petit crabe

Langoustine

Gros Crabe

Homard

Index des Recettes

Accueil Cuisine

Les Crevettes

 

La crevette grise

 

Elle fut abondante sur les bancs de sable de l'Aber Benoît, et à ma connaissance on ne la pêche plus guère. L'outil le mieux adapté à sa capture est le "ravageur", c'est à dire cet haveneau très large, très lourd à pousser devant soi, pour peu que l'on y ramasse des goémons de dérive.

 

Les grands spécialistes de la pêche à la grise étaient les gars de Tréglonou, avec leurs larges bérets semblables à ceux de Lilia. Après la marée, ils montaient à Lannilis vendre leurs prises de maison en maison. Au regard de leur métier, on les surnommait "les tueurs de poux". A Tréglonou, peu après l'église sur la route de Coat-Meal, prenez la ruelle qui monte sur la droite, vous y verrez les petites maisons de ces pêcheurs.

 

Je n'ai jamais cuit de grises, nommées aussi "boucots" dans certains coins de Bretagne, sinon celles ramassées au hasard de mes traques de bouquets. Les connaisseurs recommandent de les manger tièdes après les avoir cuites 3-4 minutes à l'eau de mer.

 

La crevette rose

 

C'est l'animal le plus convoité, mon grand-père paternel vouait à leur pêche un véritable culte, et les traquait dans tous les "trous", ses haveneaux dépassant de sa 403. Ce fut le régal de mon enfance ! Pour les attraper il faut une marée, mais pas de trop grande amplitude à cela près que les forts coefficients permettent d'atteindre des coins moins fouillés. Il ne faut pas trop de vent, et il y a de meilleures saisons que d'autres, à part le mois de juin, prétend-t-on. C'est une pêche de fin de marée, car c'est à la montante que "çà donne" le plus. Les plus belles se trouvent autour des roches à goémon. mais on peut décider de faire une provende de plus petite, même au ravageur.

 

Il y a une différence de saveur avec celles qui sont péchées en casiers, bien souvent, elles prennent le goût de la boëtte mise pour les attirer, pas toujours de bonne fraîcheur. L'idéal pour appâter un casier, c'est d'utiliser un grondin encore frais.

 

- Cuisson des crevettes

 

Ne pas les rincer, les verser dans une casserole d'eau bouillante, attendre deux minutes au plus, égoutter aussitôt. Jusque là, pas de problème, mais les variantes apparaissent déjà :

 

Certains, dont votre serviteur, mettent un morceau de  fer à rougir au feu pendant que l'eau chauffe, puis, dès que les crevettes sont versées dans la casserole d'eau salée bouillante, y trempent également le métal incandescent. Essayez, vos crevettes ont une couleur un peu plus rouge que d'habitude, et sont plus fermes et donc plus faciles à éplucher. L'idée générale est que l'eau reste bouillante même une fois les crevettes froides versées. J'en sais aussi qui mettent un coup de cidre dans l'eau de cuisson, mais je ne vois pas ce que cela apporte...

 

Une fois les crevettes égouttées, les étaler dans un grand plat et les laisser sécher au grand air, leur carapace sera plus facile à enlever. Voire, il y a les tenants de la méthode où on les couvre d'un torchon une fois tiédies, elles seraient meilleures, et également plus faciles à éplucher (!). Autre usage du textile sur les crevettes tiédies : il s'agit de frotter les bestioles dans un torchon avec du sel. Je l'ai goûté dans une maison de Lannilis, c'est fort bon aussi.

 

Ces subtilités culinaires peuvent passer largement au dessus de la tête de la plupart des gens, peu nous importe, la crevette chez nous, c'est une chose sérieuse. Faite vous une opinion sur les variantes ci-dessus. Et si vous en connaissez d'autres, écrivez-moi!

- Beurre de  crevettes

 

Votre pêche, ou celle de vos enfants dans les flaques, s'est limitée à une grosse poignée de crevettes minuscules? Pas de souci : cuisez, broyez immédiatement et mélangez à un peu de beurre salé, un soupçon de poivre, voire un projet de persil, et tartinez sur du pain légèrement toasté.

 

 

- Crevettes sautées au beurre

 

Facile! Dans une poêle, faire chauffer du beurre salé, et versez les crevettes vivantes, faire sauter jusqu'à votre convenance, plus ou moins croustillantes. Quelques secondes avant d'arrêter la cuisson, saler assez généreusement à la fleur de sel. J'ai essayé une fois avec un soupçon de thym par dessus, c'est intéressant... mais pas indispensable.

 

Un coup de cidre fermier pour les accompagner, et c'est un avant goût de paradis!

 

Contacter l'auteur -  Mentions légales et Copyright